La vannerie traditionnelle "dite de pays"

La vannerie lozérienne «dite de pays»

 

La vannerie est très ancienne mais malheureusement elle ne peut pas se conserver longtemps de par son matériau et parce que sa fonction n’est pas d’être conservée, mais d’être utilitaire. Ce qui la fait exister c’est la retransmission de la pratique depuis des milliers d’années. Y-a-t-il un renouvellement à chaque passe de savoir?

mende_lavandi-res_Bressalvigne_porteur_de_panierLa vannerie fait partie de la vie quotidienne et paysanne.
Elle se pratique l’hiver de novembre à mars quand la séve des bois est descendue et dans l’attente des travaux des champs .

Les cartes postales se souviennent du panier des vendangeurs, de la corbeille de la fileuse, de la corbeille à linge des laveuses, des paniers du marché, des bâts de la mule, du panier de pêche, du berceau…

Tous ces objets faits pour le transport, la commodité, sont rustiques mais leur intérêt est d’avoir une identité régionale.

 

La vannerie est locale, traditionnelle.

Elle utilise les matériaux sur place (chataignier, frêne, noisetier, amarine, viorne, ronce) et paille. Tout le monde peut fabriquer un panier mais pas un panier traditionnel. La vannerie traditionnelle dite vannerie «en arceaux» est soumise à des règles connues de ceux à qui a été retransmis ce savoir faire. Il faut apprendre avec un maître qui enseigne oralement et fait retenir quelques commandements «panierait et panieras setche costas i mestras»»petits paniers et grands paniers 16 cotes tu y mettras» Il faut aussi beaucoup regarder.

 

La forme:

Elle dépend du contenant.
vannerie_10vannerie_11Pour le fourrage, le pastouradou qui devient une mesure pour donner à manger à une bête.
Pour les patates.
Pour le raisin,
Pour la pêche.
Pour les œufs.
Pour ramasser les essaims.
Pour les champignons.
Pour les pélardons.
Pour lever la pâte du pain

vannerie_12vannerie_13

 

 

 

 

L’identité:

En Lozère il y en a deux : les Cévennes qui fabrique le bertoul panier avec des bridoules,tresses de chataignier. L’autre partie qui produit une vannerie en côtes de chataignier et en tresses d’amarines et de viorne. La paille de seigle sert à fabriquer des paillassous et la paille jaune de blé était utilisée pour les ruchettes . Ces deux pailles sont encore utilisées pour le rempaillage des chaises.

 

Le savoir faire:

Dans la vannerie produite en France l’identité caractéristique de la Lozére est la panniette à pain.

Cette vannerie est par principe rustique, ce qui n’est pas un défaut. Elle peut être soignée et dans ce cas elle relève de l’adresse du vannier amateur. Il en existait et il en existe encore.

 

 

La technique illustrée :

atelier_029

brin_amarine_travail

 

 

 

 

 

 

 

 

 

cote

 

 

 

 

 

 

geste_006

panier_form

 

 

 

panniette_en_cours_de_tressage

panniette_en_cours_de_tressage2

 

 

 

 

 

 

 

 

La retransmission et la promotion :

conserve vivant ce savoir faire et cette particularité culturelle qui ont toujours existés sur notre territoire.

 

Les clubs: Où pratiquer la vannerie sur arceaux durant l'hiver de novembre à mi -mars ?

 

Club de vannerie d'Ispagnac, le samedi apres-midi de 13h30à 17h : 04 66 44 24 64.

Club de vannerie de Langlade, le lundi soir de 20h30 à 22h : 04 66 48 00 19.

Club de vannerie de Marvejols : 04 66 44 29 35.

Club de vannerie de Sainte-Héléne : 04 66 47 63 16 .

 Club de vannerie de Badaroux : 04 66 47 74 98.

Petite école de Serge Bruguiére à Saint Martin de Boubaux (vannerie de chataignier), stages de quelques jours : 04 66 45 49 66 ou 06 62 23 77 14.

Club de vannerie de Saint Michel de Dèze : 04 66 45 52 75 (de novembre à mai) (et vannerie de chataignier).

 

 

Les fêtes et marchés :

Journées du patrimoine régional qui ont lieu tous les ans sur des thèmes différents. Les 16 et 17 septembre 2006, elles portaient sur les savoirs-faire, et la vannerie a été mise à l'honneur.

 

Fêtes locales sur le théme du terroir.

 

Marché d'Ispagnac qui a lieu fin juillet ou début aôut tous les ans.

Article de C. COUBES