LE TRADITIONNEL VIDE GRENIER A ETE FORT APPRECIE

le traditionnel vide grenier juillet« Et si c’était un Gallé ? » On peut toujours rêver. Non ma petite Myriam, regarde l’étiquette en dessous. Bien sûr il a pu se découvrir dans le passé telle ou telle œuvre d’art au détour d’une brocante, mais de là trouver à Ispagnac une création du célèbre maître verrier du 19e ! Un bel objet que le vase en question qu’elle avait en main, mais fabriqué sans doute à des milliers d’exemplaires. Le vide grenier était comme toujours fort bien achalandé ce dimanche 31 juillet même si quelques exposants par crainte de l’orage annoncé avaient fait faux bond. En réalité pas de pluie jusqu’à 16h, un ciel couvert mais bienveillant et beaucoup de chalands.

Les traditionnels étals d’habits et de jouets étaient là, mais il y avait aussi de nombreux souvenirs du passé : vaisselle, outils, cuivres, dentelles, etc. Tout un bric à brac dont les uns se débarrassent et qui fait le bonheur des autres. Les amateurs de bouquins avaient aussi un grand choix. Tout le monde évidemment n’achetait pas mais chacun musardait au fil des étals, rencontrait un voisin derrière son stand ou dans le groupe des badauds et tout se terminait par un café ou un Quézac citron dans un des bars de la place Jules Laget. Corinne Brun l’organisatrice, toujours aussi dévouée, avait tout lieu d’être satisfaite et par un ciel  provisoirement bienveillant, et par l’affluence.

Même si la fête des pâturages aux Bondons voisins avait attiré bien des ispagnacois. Organiser un vide grenier n’est pas toujours simple avec téléphone pour les réservations, requêtes des demandeurs, organisation des espaces de vente, mise en place le jour même. Heureusement Philippe, son bras droit était là et bien sûr toute l’équipe de l’Apavi emmenée par Stéphane Robillard le président. Grand merci à tout le groupe, c’était malgré l’orage en après-midi un beau vide grenier.

 

< Retour à Radio Platane