Repas Tête de veau

20110507_tete_veauDans le temps, chez nous, les repas de famille ou de village rythmaient les saisons. Associés au dur travail de la journée où on venait aider l’ami, le voisin, le parent, les festins étaient la récompense. On allait tuer le cochon chez l’un, moissonner ou aider à la batteuse chez l’autre, vendanger ailleurs, et c’était réciproque. D’où un certain nombre d’agapes. Et chaque fois la maîtresse de maison se faisait un honneur de proposer une table bien garnie.
La tête de veau y était quasiment incontournable. Ce n’est pas la charcuterie ou les manouls du matin qui pouvaient suffire au travailleur.
C’est dans cet esprit que s’est inscrit samedi 7 mai le repas à la tête de veau proposé par l’Apavi. Non la récompense au dur labeur du matin, mais le plaisir de perpétuer une tradition et d’avoir une ambiance villageoise, différente de celle de la paella géante de l’été.
La tête de veau, un plat « bien de chez nous », comme avait pu le dire à l’époque TF1, qui en avait fait l’éloge il y a quelques années chez Claude et Chantal aux Vignes Rouges.
Rappel et conseils d’un amateur passionné : « Attention, ni trop cuite, ni pas assez ; il faut qu’une partie de la chair garde de sa souplesse, de son moelleux, et que l’autre, la partie maigre, ait un croquant minimum. C’est dans l’association des 2 textures, magnifiée par la sauce gribiche, que se fait, dès la mise en bouche, une superbe alchimie. »
Essai réussi par la joyeuse équipe de l’Apavi.
Tous les convives réunis sur la place de l’église ont apprécié, et le repas, et l’ambiance familiale…
Il est probable qu’à la maison la collation suivante a dû être très légère.

Les photos de la tête de veau sur la place sont dans l'album : http://www.ispagnac.fr/album/index.php?/category/146

> Retour à Radio Platane