Vernissage de l'exposition des résidents du Réjal

20110531_expo_rejal_01Mardi 31 mai avait lieu dans le hall de la mairie le vernissage de l’expo des pensionnaires de la maison de retraite.
Un grand moment tant pour les artistes qui ont pu commenter leurs œuvres que pour les tout petits de l’école publique qui leur posaient des questions, faisaient des observations, admiratifs devant les portraits de Michel, les créations originales de Denis, Josiane ou Jacqueline, la maison de Lucien, ou les peintures très rigolotes de Norbert.
A tour de rôle Me Gabeloux la directice du Réjal, Céline l’animatrice de l’atelier peinture et art thérapeute, Mrs Argilier et Bonhomme conseillers généraux et le maire, Michel Vieilledent, ont pris la parole pour exprimer leur satisfaction devant le résultat et l’importance du moment, même si c’est un mini événement. «  Montrer un autre visage du Réjal » , pouvoir exposer dans le cœur du village, démontrer qu’il y a une osmose entre résidents de la maison de retraite et population , que les habitants du Réjal font partie intégrante de la communauté, ce sont là, entre autres, les enjeux d’une telle manifestation, c’est ce qui a été souligné.
Un autre intérêt et non des moindres : l’activité elle même qui est une véritable thérapie pour les retraités. C’est pour l’un une façon de s’exprimer car il parle peu, pour un autre de dire son affection pour les dames qu’il côtoie ou a côtoyées, une autre encore de faire partager son attrait pour la couleur et la nature. « Quand j’ai pas la peinture, je m’ennuie » avoue t – elle. L’art thérapie est sans conteste une bénédiction pour le groupe.
20110531_expo_rejal_02De plus en plus les maisons de retraite , le Réjal en est un bel exemple, proposent des loisirs, des activités à intérêt thérapeutique : musique, chant, peinture, plantes, cuisine inter active, expression corporelle, écriture…Ca évolue et c’est très bien.
Intéresser, occuper, plaire, valoriser, sont les maîtres mots. Me Gabeloux l’a fort bien compris en développant des « travaux thérapeutiques » dans tous les sens. Céline l’art thérapeute en sait l’importance : « Les pensionnaires ont un message de création, ….On ne cherche pas d’abord un résultat mais plutôt un objectif : créer des lieux de rendez vous avec soi même et avec les autres. Dans l’atelier chacun développe sa créativité selon son propre style et sa propre écriture. Aujourd’hui c’est important pour eux d’avoir pu le partager avec vous tous. »
Un autre intérêt à ces moments : la découverte d’amis pour les pensionnaires.
Et les « Salut Carmelo ! » ou « J’étais allé voir ma sœur » ou « Tu viendras à l’expo voir ma maison ? » ou encore « Tu me garderas une place au loto » sont importants.
Souvent seuls, loin de leur famille, ils ont besoin de ces échanges et rendent cette forme d’affection au centuple. Et dans ce domaine on peut dire qu’Ispagnac et le Réjal jouent bien le jeu.  

> Retour à Radio Platane